June 11, 2024 | 2 days ago

Algérie – Corée du Sud : les premiers pas d’un partenariat solide

L’Algérie entend bien élargir son portefeuille client dans le domaine de l’énergie. La Corée du Sud pourrait bien faire partie des nouveaux clients de l’Algérie, notamment dans les hydrocarbures.

news-detail

C’est d’ailleurs ce qui a rythmé la rencontre entre le ministre de l’énergie et des mines Mohamed Arkab avec la vice-présidente de l’entreprise sud-coréenne JP Energy Global, Kim Jeong-Hwa.

Arkab a reçu Mme Jeong-Hwa, hier, au siège du ministère de l’énergie, en présence de plusieurs cadres de ce département.




Arkab reçoit la vice-présidente de l’entreprise sud-coréenne


Le ministre de l’énergie et la vice-présidente de l’entreprise sud-coréenne JP Energy Global ont abordé les perspectives de coopération dans le domaine des hydrocarbures.

Il a été notamment question de coopération dans le domaine du gaz naturel, de commercialisation du gaz naturel liquéfié ainsi que dans le domaine du pétrole brut.

Cette rencontre a eu lieu dans un contexte marqué par l’annonce faite récemment par l’Algérie sur l’augmentation de ses capacités de production de gaz naturel à 200 milliards m3 d’ici cinq ans avec des objectifs d’export à hauteur de 100 milliards m3.

En plus des hydrocarbures, la rencontre entre Mohamed Arkab et Kim Jeong-Hwa a porté, en outre, sur les perspectives de coopération entre JP Energy Global et Sonatrach en matière d’échange d’expertise ainsi qu’en ce qui concerne les solutions technologiques modernes dans le domaine du dessalement de l’eau de mer.

L’entrevue entre le ministre algérien de l’énergie et des mines avec la vice-présidente de l’entreprise JP Energy Global, Kim Jeong-Hwa, intervient quelques jours après le déplacement du ministre des affaires étrangères Ahmed Attaf en Corée du Sud où il a pris part au sommet Corée-Afrique.

Ahmed Attaf avait souligné en marge de sa participation au sommet de Séoul que «l’Algérie aspire à ce que le partenariat de haut niveau Afrique-Corée apporte une plus-value qualitative».


L’Algérie, unique pays africain à avoir une relation de partenariat stratégique avec la Corée du Sud


Lors de ce sommet Ahmed Attaf avait mis en avant les initiatives coréennes de coopération avec l’Afrique dans sept domaines estimant que «ces domaines cadrent parfaitement avec les priorités de l’Agenda 2063».

Le MAE algérien a salué les «mesures concrètes annoncées par la Corée pour booster les investissements coréens en Afrique et augmenter la valeur des aides au développement destinées aux pays africains».

Ce dernier n’a pas manqué de souligner que «l’Algérie, qui est liée à la République de Corée, par un partenariat stratégique bilatéral, ne ménagera aucun effort pour contribuer à la concrétisation des différents programmes et activités adoptés par le sommet, au service des objectifs de paix, de sécurité et de développement en Afrique».

Le chef de la diplomatie algérienne a été reçu, à l’occasion de son voyage à Séoul, par le président sud-coréen M. Yoon Suk-yeol.

Il s’est d’ailleurs entretenu avec son homologue Inkyo Cheong, en marge du sommet Afrique – Corée.

Les deux hommes ont abordé alors les perspectives de développement des relations surtout que l’Algérie est l’unique pays africain qui dispose d’une relation de partenariat stratégique avec la Corée du Sud.


De son côté, l’ambassadeur de Corée en Algérie, a déclaré tout récemment que que le bureau de l’agence coréenne de promotion des investissements et du commerce (Kotra) à Alger facilitera la coopération entre les entreprises algériennes et coréennes, soutiendra la production locale, ainsi que l’entrée des entreprises coréennes en Algérie.




June 11, 2024 | algeria-logo